Passage de l'ange
Solo cosmique

Création octobre 2019
spectacle pour adultes et jeunes dès 15 ans

 

Dans ce solo pour un personnage cosmique, Damien Bouvet incarne un ange déchu qui se rêvait rock star, jeté d’un paradis transformé en plateforme ubérisée broyant ses esclaves modernes.

 

Au milieu d’un grand fracas de lumière et de poussières, son atterrissage forcé sur scène, les quatre pattes en l’air, donne le ton d’un spectacle en forme d’ode aux rêves, au besoin de liberté et d’amour. Avec ses ailes encombrantes, ce dandy habillé de noir irisé est chargé d’une mission. Mais notre messager au corps bien étrange en a oublié le contenu, comme le destinataire. Peu importe, il a des numéros à revendre, le temps qu’on le rapatrie sous d’autres cieux. Gonflé d’air, d'images et de mots étrangement familiers, sa bouffonnerie se fond dans la légèreté pour creuser, l’air de rien, nos peurs et nos inconforts, effleurant une sensibilité rare.

 

Avec son corps costume, Damien Bouvet joue d’une présence fantasmagorique, à la frontière des genres, entre plumes de volatiles, griffes, poitrine proéminente et haut-de-forme décati.

 

Et si, sous ses apparences de clown céleste et sensible, prompt à nous divertir, se dissimulait bien plus qu’une couverture pour donner le change ?

L'ange pas sage
Solo cosmique

Création octobre 2020
spectacle pour tous dès 6 ans

 

Éternel enfant, clown céleste, courant d’air et d’esprit, le héros de ce solo n’est autre qu’un ange qui s’écrabouille sur scène.

 

Avec son manteau vert-scarabée et son haut-de-forme poussiéreux, il déploie un cabaret de fortune, un déluge de matières et de mises en boîte. Il faut dire que le corps de cette créature pas comme les autres a tout du poulet déplumé ou de la danseuse de Las Vegas sur le retour.

 

Allégée du poids du monde adulte, L’Ange pas sage est une clownerie métaphysique à hauteur d’enfants. Au milieu d’eux, notre fantasque personnage ailé est chez lui. S’il ne se souvient pas de ce qu’il est venu dire, alors il joue, invente, tombe, pleure et grandit… mais sans chichis. Son voyage, peuplé de rêves et de liberté, respire le besoin d’amour et d’humour.